• Diffuser les pratiques alternatives et accompagner leur mise en oeuvre

  • Le constat

    Des agriculteurs qui souhaitent faire évoluer leur système

    Augmentation des charges, efficacité en baisse de certains produits, impasses techniques... La plupart des agriculteurs font ces observations directement sur leur exploitation. Il devient alors nécessaire de trouver d'autres pratiques pour répondre aux problèmes d'adventice, de ravageur ou de maladie.

     

    D'autre part, les agriculteurs sont les premiers concernés par l'impact sur la santé du tout chimique et subissent une pression sociale parfois violente.

    Des agriculteurs connectés

    Les agriculteurs sont l'une des catégories socio-professionnelles les plus connectées. L'étude Agrinautes 2018 réalisée par BVA pour Terre-net Média et Hyltel montre que 85% des agrinautes recherchent sur internet des informations technique sur leurs cultures.

    Beaucoup d’initiatives locales qui fonctionnent et sont documentées

    Depuis plusieurs années, l'ensemble du monde agricole s'est mobilisé pour tester des pratiques alternatives à la chimie. Les résultats sont très positifs et de nombreux agriculteurs utilisent désormais ces techniques dans leur exploitation.

     

    Ces pratiques sont documentées et recensées dans différentes bases de données au niveau national : EcophytoPic, GECO, les CEPP, le Centre National de Ressource Glyphosate, sur les sites des instituts techniques...

     

    Des expériences d'agriculteurs sont également la pour concrétiser ces documentations, par exemple celles des agriculteurs du réseau DEPHY, des CETA, de groupes GIEE ou 30000 et bien d'autres !

  • Le projet

    Peps est une porte d'entrée vers les pratiques existantes

    A partir d'un besoin exprimé par un agriculteur et des caractéristiques de son exploitation, Peps oriente vers des pratiques alternatives à la chimie disponibles, documentées et déjà expérimentées par un certain nombre d'agriculteurs.

     

    Peps souhaite faciliter la transformation progressive des systèmes de culture, en commençant par une pratique simple. L'idée étant d'orienter vers un changement de pratiques pragmatique et réaliste.

    Peps accompagne la mise en œuvre des pratiques

    Les pratiques proposées sont générales et ne sont pas adaptées au contexte local. L’objectif est qu’à partir de ce cas concret, l'agriculteur initie une discussion avec les accompagnateurs pertinents - conseillers, agriculteurs déjà engagés.

     

    Afin de faciliter la mise en place, Peps travaille sur les fonctionnalités suivantes :

    • mise en relation avec un agriculteur référent
    • mise en contact avec un conseiller référent
    • cartographie des débouchés disponibles
    • cartographie des matériels disponibles
  • Le projet est encore en phase de prototype

    Il est uniquement disponible pour les filières grandes cultures et polyculture élevage pour l'instant